Pendant la sortie plongée…

Le Sphinx II fait route !

Tout le monde est content, les conditions météo sont bonnes, peut-être un peu de houle mais nous irons dans un endroit abrité ! Notre embarcation n’est pas très rapide, à 10-12 nœuds nous allons tranquillement vers le site de plongée, il faut compter 1 heure en moyenne. Le temps de faire le briefing pour ceux qui vont faire une plongée technique, de se concentrer et de discuter sur un éventuel thème de plongée entre binôme.

Le pilote et le directeur de plongée

Ces 2 fonctions à bord sont parfois assurées par la même personne mais dans la mesure du possible ce n’est pas recommandé, en effet le pilote est le “capitaine du navire” et assure l’entière responsabilité pour son navire et ses passagers. Le directeur de plongée quand à lui assure l’entière responsabilité de toutes les phases de la plongée; pour le choix du site et la météo, il est essentiel que les 2 soient d’accord.

Le pilote a pour rôle d’amener le bateau sur le site de plongée choisi en respectant toutes les règles de sécurité maritime. Le pilote est responsable des manœuvres du navire et de la sécurité des passagers, c’est lui qui décide d’une évacuation du navire si besoin et qui lance le message d’alerte.

Le directeur de plongée s’assure du respect du code du sport dans le cadre de l’activité plongée, il est le garant de la sécurité des plongeurs dès l’arrivée au local du club et jusqu’à leur départ. Il reste le référent en cas de problèmes de santé dans les heures qui suivent une plongée.

Composition des palanquées

La répartition des plongeurs et des plongeuses dans les palanquées se fait sur le bateau (ou au bord), si tu souhaites plonger avec quelqu’un en particulier c’est le moment de le dire. Le DP remplit une feuille dite “fiche de sécurité”, celle-ci indique à l’avance les paramètres prévus pour la plongée des différentes palanquées, ces paramètres doivent être impérativement respectés. La fiche est complétée en fin de plongée avec les paramètres réellement effectués, chaque palanquée annonce la durée et la profondeur de sa plongée.

Les plongeuses et plongeurs

C’est souvent à ce moment là que l’on rage intérieurement car on a oublié sa ceinture de plomb ou son masque … pas de panique, il y a sûrement quelqu’un sur le bateau qui va te dépanner, d’autant plus que tout le monde ne saute pas à l’eau en même temps, il y a souvent 2 tournées de façon à assurer une “sécu surface” en permanence. Par contre quand on oublie quelque chose, il vaut mieux avoir une carte de “tickets boisson” … pour le retour au local !

Le directeur de plongée a fait la répartition de toutes les plongeuses et plongeurs dans les palanquées en fonction de l’aptitude technique et surtout de son expérience, il tient compte aussi du choix de vouloir plonger avec quelqu’un mais ce n’est pas toujours possible. En général si des plongées techniques sont prévues, elles se font au tout début puis s’ensuivent les “plongées explo”. C’est le moment d’aller voir ton binôme ou trinôme pour faire un petit contrôle du matériel du camarade et répéter quelques procédures et signes.

Bon mon binôme a bien un masque bleu, une combinaison rose et des palmes jaunes … je ne dois pas le perdre … ah zut c’est peut-être masque jaune et palmes bleues !

En principe la palanquée se met à l’eau en même temps par la porte arrière du bateau et reste à la surface, le guide de palanquée se met à l’eau en premier et attend sa ou son collègue, ensuite direction l’avant du bateau en surface et immersion le long du mouillage (ou du pendeur). C’est parfois à ce moment là qu’il peut y avoir des confusions de palanquée … attention.

La remontée se fera par le même chemin en sens inverse donc habituez vous à faire un bon repérage visuel une fois stabilisé au dessus du fond, cela va vous servir pour le retour.

La visibilité n’étant pas toujours au rendez-vous, il est important de rester à proximité de son guide de palanquée pour ne pas le perdre, la perte du collègue ce n’est pas grave il y a une procédure mais par contre la plongée est quasiment gâchée.

Plan d’organisation interne en cas d’accident

Cette procédure doit être connue de tous car en cas d’accident chacun peut avoir un rôle donné par le directeur de plongée qui est le seul responsable de la bonne prise en charge, il peut bien sûr déléguer des tâches en fonction des compétences de chacun. Cette procédure concerne essentiellement une situation d’accident à bord du bateau, mais on peut l’utiliser pour les sorties plongées du bord (Ria …), dans ce cas l’alerte se fait par le 112 (ou le 18 ou le 15)

Dans tous les cas, il faut remplir cette “fiche alerte accident” lors de l’appel des secours, cette fiche peut être utilisée aussi en cas d’accident du bord.

Après la remontée …

C’est le moment de raconter sa plongée avec son binôme et avec les autres plongeurs, un moment intense et plein d’émotions …
N’hésitez pas à vous changer pour être au chaud et au sec, ce n’est pas le moment de faire des efforts importants donc tout le monde doit participer aux manœuvres du bateau et au déchargement du matériel pour répartir l’effort entre tous.

Il faut penser aussi à se réhydrater …

Si vous ressentez des signes inhabituels après cette plongée, surtout demandez conseil auprès du directeur de plongée qui analysera la situation et prendra les mesures adéquates. Personne n’est à l’abri d’un petit accident, même bénin il faut en parler. Un accident de plongée pris en charge dans des délais raisonnables n’est pas synonyme de contre-indication définitive à la plongée … donc il ne faut pas attendre inutilement.

Premier élément

Le baptême en Dragon 56, c’est mieux quand on est en forme …

Deuxième élément

Et le séjour en caisson c’est moins bien que le fond … sous-marin.

Bonne plongée …

Partage ce contenu ...